• Chapitre 1

    Le soleil se lève, créant un pli majestueux mais subtil à la surface de la rivière. La vapeur de la rivière au loin passe graduellement sous le pont alors que les oiseaux jouent dans le ciel. La ville révèle progressivement ses traits, comme une bête monstrueuse réveillée par la lumière du soleil. 

    Août, Jiangcheng. 

    Les températures d'été battent leur plein.
    Bai Jin Xi est certaine qu'elle est actuellement dans l'endroit le plus chaud de la ville.
    Dans l'allée derrière le Nightclub Su Se, Elle est reste dans un van "Bouillonnant" depuis le matin.
    Elle brosse ses cheveux collant à sont front avec minutie afin de ne pas les laisser ce coller avec la sueur.

    Zhou Xiao Zhuan à côtés d'elle s'exprime:

    " Chef, si cela vous gênes pourquoi vous laissez vos cheveux pousser alors ?

    Pourquoi faire autant d'histoire pour une simple chose ? "

    Bai Jin Xi sourit légèrement et ne répond pas. Mais elle pense au fond de son cœur:

    " Tu es vraiment étroit d'esprit! En tout cas, je suis la plus belle femme de notre poste de police de la ville et je passe même à la télé.

    Mon image est très importante. Comme tu le sais, merci!"

    Les deux acolyte continuère tout les deux leur mission de surveillance, tout en transpirant.

    La mission est «d'arrêter le commerce de sexe illégal» cette mission est coordonnée par la police de la ville,  qui entoure la zone avec des officiers. Même si Bai Jin Xi et Zhou Xiao Zhuan sont des enquêteurs criminels, la comissariat du comté de Guanhu ne compte pas plus de trente personnes. Par conséquent, chaque fois qu'il y a une grande mission, tout le monde est sur le pied de guerre, peu importe leur position. Aujourd'hui, ils sont responsables « d'encercler » cette boîte de nuit soupçonnée de commerce sexuel illégal, de drogue et de jeu.

    Le ciel devient finalement sombre.

    Les réverbères s'allument, et une teinte de fraîcheur peut enfin être ressentie avec un parfum inconnu dans l'air.

    Deux personnes traversent la ruelle. Elles ont deux jolis visages portant des pantalons court avec des bretelles accompagnant leurs longues jambes et leurs petites tailles; absolument accrocheur. Zhou Xiao Zhuan ne peut s'empêcher de soupirer:

    " Pourquoi les femmes aiment-elles porter si peu de tissu en été? Ne savez-vous pas que c'est la haute saison pour les agressions sexuelles et les vols qualifiés? Tout ça c'est à cause de leurs jambes brillantes et belles! "

    Il n'entend pas Bai Jin Xi répondre, alors il se retourne pour regarder. Elle regarde par la fenêtre latérale; elle brosse sa frange et incline son menton. Zhou Xiao Zhuan n'a pas besoin de réfléchir pour comprendre à quoi elle le compare.

    "Est-ce que c'est possible d'en avoir marre de soit même ?"

    Bai Jin Xi répond,

    "Non".

    Zhou Xiao Zhuan,

    "Merde!"

    A ce moment-là, le talkie-walkie qui se tait depuis longtemps transmet finalement la voix d'un homme d'âge moyen pleine d'excitation:

    "Attention tout le monde! C'est le chef de district. La mission commencera dans cinq minutes! Préparez-vous, et montrons à la police de notre ville comment nous sommes formidables dans le comté de Guanhu! Toute personne qui prend du retard ou fait une erreur verra ses primes déduites le mois prochain. Terminé.!"

    Bien que Bai Jin Xi et Zhou Xiao Zhuan soient habitués à s'amuser avec le chef de district, quand ils arrivent à un moment critique, ils se débarrassent immédiatement de leurs sourires, synchronisent leur temps sur leurs montres, mettent leurs menottes et leurs matraques en place, et compte à rebours !

    La mission commence. 

     -----------------------------

    Sous l'ordre du chef de district, plus de dix policiers se dirigent vers l'endroit. La discothèque est complètement entourée de tous les côtés. Bai Jin Xi et Zhou Xiao Zhuan sont les plus rapides; quand d'autres policiers entrent dans le hall, ils ont déjà repoussé les gardes de sécurité; ils sautent par-dessus la barre et plaque le directeur sur la table pour l'empêcher d'avertir les autres.

    La scène est immédiatement sous contrôle policiere.

    La musique continue à jouer dans le hall. Les filles se tiennent debout sous le choc tandis que les clients se regardent avec consternation.

    Bai Jin Xi n'a aucun intérêt pour ces «petits poissons». Elle conduit Zhou Xiao Zhuan avec elle et se dirige vers le deuxième étage comme le vent, ils commencent à vérifier chaque pièce, une par une.

    Après avoir nettoyé trois salles d'activités sexuelles et une pièce en désordre avec des drogues, Bai Jin Xi sent quelque chose d'étrange.

    Dans toutes les autres pièces, les maîtresses, les clients et les toxicomanes ... ont tous agie au même moment où ils se faisait arrête, s'enfuyant frénétiquement dans le couloir. Mais seules les portes de la fin du couloir continuer d'être fermées; tranquillement et calmement. Comme si personne n'y était.

    Bai Jin Xi s'approche lentement et calmement. Elle met son oreille contre la porte. Elle entend une mélodie étrange et énergique qui semble surréaliste.

    “Hunger.”

    La chanson du film “Black Hawk Down.”

     Une odeur de café et de cigarette s'infiltre à travers la porte.

    L'odeur du café est riche; certainement pas le café instantané qui est couramment utilisé dans les boîtes de nuit. C'est fraîchement moulu. L'odeur de la cigarette est forte; On dirait que la personne a beaucoup fumé à l'intérieur.

    Bai Jin Xi sort son bâton de police, le frappe contre sa paume comme d'habitude, et révèle un sourire impitoyable. Même si elle porte un uniforme de police, elle est sans aucun doute belle et pleine de fierté. Les clients dans le couloir qui sont emmenés par la police ne peuvent s'empêcher de regarder son chemin.

     Zhou Xiao Zhuan la suit derrière elle et murmure:

    "Chef, devrions-nous défoncer la porte?"

    Bai Jin Xi :

    "Pourquoi gaspiller autant d'énergie?"

    Bai Jin Xi sort une clé de sa poche. Elle l'avait arraché au bar il y a quelques instants.

    Clac. La porte s'ouvre lentement. Juste au moment où Bai Jin Xi est sur le point d'entrer à l'intérieur comme un chat, Zhou Xiao Zhuan derrière elle crie avec enthousiasme,

    "Ne bougez pas! Police!"

    Bai Jin Xi voulais vraiment le frapper! Quelqu'un avec de bon yeux peut voir qu'il y a quelque chose d'étrange dans cette pièce. Avec tout ce qu'ils savent, un grand seigneur de la drogue pourrait se cacher derrière ces portes, ou il pourrait être prêt à les combattre avec un couteau ou une arme à feu. Cela aurait été le moment idéal pour montrer ses compétences! Qui savait que Zhou Xiao Zhuan crierait comme ça? Elle ce retrouve alors désavantager!

    Il n'y a pas de retour en arrière maintenant. Bai Jin Xi n'a d'autre choix que de balancer sa matraque et de crier: "Police! Ne bougez pas! "

    La porte est complètement ouverte maintenant.

    Une femme élancée, vêtue d'un cheongsam, se tient au milieu de la pièce et les regarde, choquée. Elle a l'air d'avoir vingt-quatre ou cinq ans; elle est jolie avec des yeux clairs et brillants, mais son aura certifie qu'elle trempe également dans l'affaire c'est évident.

    Bai Jin Xi jette un coup d'œil dans la pièce.

    " Qu'elle mafieux très douer, il n'est déjà plus là? "

    La chambre est très calme, élégante et décorée avec un style antique; un pot d'orchidées délicates se trouve près du treillis de la fenêtre; à côté de la chaise longue en bois de poirier, deux lampes en verre d'octogone sont suspendues, éclairant l'ancienne salle de mode dans la brume. D'un côté de la pièce, il y a aussi un grand rideaux de bois rouge qui dessine la rivière sous le soleil, la lune et les étoiles.

    Zhou Xiao Zhuan est un peu abasourdi par la vue, ce qui le rend muet.

    Bai Jin Xi lui fait signe d'emmener la femme hors de la pièce, pendant qu'elle cherche à voir qui est derrière l'écran.

    Un homme est assis à l'intérieur.

    Le rideaux ce bloque à la moitié de son corps, alors Bai Jin Xi peut seulement jeter un coup d'œil à travers les trous à motifs et voir qu'il porte une chemise noire. Ses jambes sont croisées avec ses longues et fines mains reposant sur son genou. L'odeur de la cigarette et du café émane de l'endroit où il es.

    A ce moment, la femme tourne son corps pour éviter la main de Zhou Xiao Zhuan. Elle dit anxieusement,

    "Madame l'agent, nous sommes seulement ici pour discuter et prendre une tasse de café. Nous ne faisions rien d'autre! "

    Bai Jin Xi et Zhou Xiao Zhuan regardent tous deux vers elle.

    Zhou Xiao Zhuan n'a pas besoin d'attendre que Bai Jin Xi lui demande avant d'avoir un air renfrogné:

    " La police travaille sur un cas ici, alors arrêtez les conneries! Sortez! "

    Qui savait que la femme ne tolérerait pas cela? Elle tourne la tête à Bai Jin Xi et dit:

    " Vous avez le droit de travailler sur une affaire, mais nous avons le droit d'avoir une vie privée. Nous n'avons rien fait d'illégal, alors vous ...  vous ne devriez pas interférer. "

    Bai Jin Xi la regarde et sourit.

    " Heh, c'est une femme intéressante."

    Il est clair que Si Si est très protectrice avec l'homme derrière le rideaux comme elle dit plus loin,

    "Nous ne faisions vraiment rien, vous êtes ......" 


    Zhou Xiao Zhuan commence à avoir mal à la tête, après avoir été policier pendant si longtemps maintenant, c'est la première fois qu'il rencontre une dâme qui demanderait à un officier de ne pas déranger son client.

    Mais Bai Jin Xi laisse échapper un rire. Elle hoche la tête à Si Si et regarde ensuite directement Zhou Xiao Zhuan alors qu'elle dit d'une voix froide et nette:

    "Sors-la! Menotte-la si elle continue à refuser de partir."

    Les yeux de Si Si sont grands ouverts car elle ne pouvait pas croire comment cette femme, qui est belle et douce, est si stricte et cruelle. Mais elle n'ose rien dire de plus; Elle regarde l'écran d'un air inquiet et est ensuite menée à l'extérieur par Zhou Xiao Zhuan.

    Zhou Xiao Zhuan retourne dans la pièce peu de temps après. Il ferme la porte après lui.

    Les deux regardent l'homme derrière le rideaux

    Bai Jin Xi dit:

    "Sortez. Venez avec nous au commissariat pour un enregistrement votre témoignage . Que vous ayez enfreint la loi ou non, nous ne vous ferons pas d'injustice. "

    Zhou Xiao Zhuan lui donne un regard étrange. Sur la base de sa personnalité dominante habituelle, elle se serait précipitée vers l'écran et aurait tiré cet homme par derrière. Mais elle fait actuellement preuve de patience et donne même une explication à l'homme?

    En fait, Bai Jin Xi avais déjà pris sa décision juste en regardant la réaction de Si Si, il est très possible qu'ils n'aient rien fait d'illégal. Mais un homme qui se cache dans un endroit aussi sale n'est probablement pas un type bien. Que pourraient-ils faire ici? Serait-ce vraiment comme ce que dit Si Si, et qu'ils ne sont là que pour un pur bavardage?

    Par conséquent, Bai Jin Xi est pleine de curiosité. Son intuition lui dit que cet homme a définitivement quelque chose de pas net.

    Elle décide alors de mener un peu l'enquête tout en lui accordant sa patience.

    Après un moment de silence, l'homme parle.

    Mais Bai Jin Xi n'aurait jamais pensé qu'il utiliserait ce genre de ton pour lui répondre.

    Une voix profonde et douce avec un ton évident de froideur et d'agacement, ainsi qu'un soupçon de hauteur:

    "De quelle division êtes-vous tous les deux?"

    Bai Jin Xi gèle sur place.

    Zhou Xiao Zhuan derrière elle répond bruyamment par réflexe,

    "Nous sommes du poste de police de Guanhu!"

    Bai Jin Xi, "......"

    Elle veut tuer Xiao Zhuan sur place. Ils n'ont même pas encore compris ce qui se passe, alors pourquoi répond t'il avec autant d’honnête-ter  ?!

    Zhou Xiao Zhuan se rend compte tout de suite après - Pourquoi a-t-il divulgué cette information à un homme soupçonné d'être impliqué dans des activités illégales? Pour ajouter à cela, il lui a répondu par réflexe comme s'il se présentait à un supérieur. Il tend la main et se frotte la tête. Sous les yeux flagrants de Bai Jin Xi, il garde docilement sa bouche fermée.

    Bai Jin Xi est presque arrivé à bout de sa patience. Au moment où elle s'apprête à marcher, le talkie-walkie sur sa ceinture s'allume soudainement.

    "> Tousse <...... Xiao Bai ? (surnom de Bai Jin Xi) "

    Bai Jin Xi,

    "chef de district?"

    La voix du chef devient soudainement sérieuse,

    "Toi et Xiao Zhuan, sortez de cette pièce immédiatement. Ne touchez pas cette personne. Ne demandais pas pourquoi. "

    Bai Jin Xi et Zhou Xiao Zhuan sont stupides. Ils lèvent la tête et regardent le rideaux en même temps.

    Ne touchez pas cette personne? Ne demandez pas pourquoi?

    Les deux se retournent et marchent vers la porte.

    C'est juste qu'au moment où ils sortent de la pièce, Bai Jin Xi ne peut s'empêcher de tourner la tête pour regarder. Elle entrevoit la paire de jambes derrière l'écran tendu - l'homme s'est levé.

    L'éclairage brumeux de l'extérieur brille à travers la fenêtre, reflétant la longue silhouette de l'homme sur le rideaux. Parmi la pièce décorée dans un style ancien et plein d'antiquités, la silhouette montre en quelque sorte un sentiment de réticence et de solitude.

      -----------------------------

    Alors qu'ils rentrent, Zhou Xiao Zhuan demande,

    "Chef, qui était-ce exactement?"

    Bai Jin Xi répond:

    " Tu as vraiment besoin de demander? Il n'y a que deux possibilités. Ou c'est un flic infiltré, ou quelqu'un que même le chef ne peut pas se permettre d'offenser. "

    Zhou Xiao Zhuan se sent curieux et demande plus loin,

    "Devrions-nous aller demander au chef alors?"

    Bai Jin Xi dit simplement:

    "Non ! Le chef est si mystérieux à ce sujet. Il n'y a aucun moyen qu'il nous le dise. Il nous dira quand il le voudra."

    Zhou Xiao Zhuan répond "Ok" mais dit après un moment,

    "Cet homme on dirai quand même que c'est un mafieux. Je ne peux pas dire s'il est vraiment un mafieux ou un flic infiltré. "

    Bai Jin Xi ne dit rien.

    Un mafieux ? Un flic infiltré?

    Cette aura qu'il dégager le fait ressembler à un homme calme mais insolent; isolé mais provocateur.

    Il ne semble pas être une bonne personne de toute façon.

      -----------------------------

    La majorité des gens de la discothèque on été ramenée au commissariat. L'endroit a également été fermé avec un avertissement, attirant les regards de nombreux passants, ce qui en fait une vue lugubre.

    Si Si est la seule femme qui peut rester à cet endroit. Elle sait qu'elle a de la chance, tout cela grâce à cet homme dans la pièce.

    Une fois que tous les policiers sont partis, elle retourne secrètement dans la pièce. L'homme boit encore du café, assis sur le grand balcon, regardant les lumières colorées de la ville. Son expression est difficile à distinguer la nuit. Ses bras reposent sur le côté de la chaise avec une cigarette entre ses doigts. le cendrier sur le côté est déjà rempli de mégots de cigarettes.

    Si Si n'ose pas trop s'approcher de lui inconsciemment. Elle sort une chaise et s'assoit sur le côté. Elle demande avec soin:

    "Est-ce que les deux officiers t'ont donné du fil à retordre?"

    L'homme sourit faiblement,

    "Non"

    Si Si se sent soulagé,

    "L'officier féminin qui est venu aujourd'hui est assez bien connu. c'est la beauté du commissariat, et j'ai entendu dire qu'elle est très douée pour résoudre les crimes. J'avais peur qu'elle ne te lâche pas.

    L'homme respire un long souffle de cigarette et ne répond pas.

    Si Si réfléchit un moment et dit:

    " Mais elle est vraiment jolie. Pour être si jolie est être dans la police, c'est génial. "

    L'homme tape les cendres de la cigarette et dit nonchalamment:

    " Pendant toute ma vie, ce que j'ai détesté le plus ce sont les officiers féminins... "

    [ Chapitre 1 terminé ]


  • Commentaires

    6
    Jeudi 21 Décembre 2017 à 10:14

    Merci beaucoup d'avoir traduit ce premier chapitre!On retrouve les personnages avec moins de détails physiques mais plus au niveau de leurs caractères!

    Je te soutiens pour la suite, je suis impatiente de découvrir les points communs et les différences avec la saison 1!

    5
    Samedi 25 Novembre 2017 à 19:55

    Merci beaucoup pour ce premier chapitre, je l'ai vraiment beaucoup adoré. J'attends avec impatience les autres chapitres.

    Un grand merci!

    4
    Dimanche 5 Novembre 2017 à 13:58

    Très intéressant ce chapitre, cela permet de suivre ce drama sous un angle différent . Des situations et pensées des personnages que l'on ne voit pas pas dans la série.....

    Merci beaucoup pour ce premier chapitre qui ne manque pas de détails  ^^

     

    3
    Dimanche 5 Novembre 2017 à 13:13

    Merci beaucoup Taeny pour ce premier chapitre.

    Bon Dimanche

    2
    Dimanche 5 Novembre 2017 à 12:40

    Whaou !!! je sens que je vais beaucoup beaucoup aimé les chapîtres à venir car celui me plait énormément. Après avoir vu la saison 1, c'est comme revivre mais sous une autre forme, où l'imagination est ...presque ..propre à chacun. Un immense merci à toi Taeny ! Bravo

      • Dimanche 5 Novembre 2017 à 13:02

        Coucou ! Je suis content que le chapitre te plaise ! Je suis pas habituer à traduire ce genre de chose mais je trouve que je m'en suis sortie plutôt bien ! xD Y a aussi de grosse différence entre le Roman et la Série !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :